mercredi 28 novembre 2012

Comment gagner un milliard par jour sur les dépenses publiques?







Sur un calcul simple, on peut observer un excès de dépenses publiques d'un milliard par jour.
Parmi les dépenses à supprimer, il y a en effet trois exemples dont le cumul représente 365 milliards, soit autant de milliards que le nombre de jours dans l'année :

1- les aides publiques aux entreprises, 65 milliards d’€

2- les contributions de l’Etat aux collectivités locales, 100 milliards d’€

3- l’excès de dépenses sociales par rapport aux autres pays de l’OCDE, 200 milliards d’€ (10% du PIB)


Ce troisième point appelle un éclaircissement.


Notre niveau de dépenses sociales depuis 1975 s’est détaché de celui des autres pays développés. L’empilement des dépenses sociales en France, et le coût de la machinerie administrative, ont des conséquences visibles sur ce graphique, qui représente les dépenses sociales en % du PIB :



( Graphique / Sylvain Jutteau, avec la source suivante : http://www.oecd.org/fr/social/depenses.htm)


La dérive est nette à partir de 1975. Elle trouve sa source dans le marais administratif de plus en plus complexe qui distribue les 39 prestations nationales, et la multitude des prestations inventées par les collectivités territoriales. Une unification complète des allocations, et le rétablissement du droit de choisir son assurance santé, chômage, et retraite, permettraient rééquilibrer la situation.

Le rétablissement d’un niveau de dépenses publiques raisonnable est donc à portée de décision politique. Mais cela suppose que la culture de la gestion publique l’emporte sur les pantalonades du PS et de l’UMP. Gardons l’espoir.

Nous pouvons d’ailleurs nourrir notre espoir avec le fait que la suppression de ces trois dépenses permet d’imaginer un pays sans TVA, sans CSG, sans Impôt sur le Revenu, et sans Impôt sur les Sociétés. Dans le projet de loi finances pour 2013, le total de ces quatre prélèvements obligatoires est en effet de 355,2 milliards d’€.

L’économie déchargée de ses boulets fiscaux retrouverait un formidable élan, tout en préservant un système public de protection, tel qu'il a existé en France jusqu'en 1975, lorsque les dépenses publiques étaient 60% inférieures.






Pour une vue plus globale des solutions, voir l'article "Douze référendums pour réhabiliter la France".

1 commentaire:

2014 - 2020 Ensemble, Agissons pour USSON a dit…

En effet c'est une bonne idée, seul bémol, on fait quoi des fonctionnaires et assimilés qui gèrent toutes ces dépenses et qui sont payés par le système...D'accord le cercle est vertueux mais concretement on fait quoi ? Département/région doublon mais on en fait quoi du personnel ? Communauté de commune/ Pays Doublon Quid ? redescend sur terre mon cousin... Il ne suffit pas de le dire il faut expliquer comment on supprime tout cela et repartir de la base les salarié de ces structures.???